Progression des activités pratiques

Nous vous invitons à présenter toutes ces activités entre 2 ans 1/2 et 4 ans 1/2. Autrement dit, dès l’entrée en Petite section, et dans l’idéal, jusqu’à la fin de la Moyenne section. En effet, des enfants plus âgés seraient bien moins intéressés que des petits par des activités invitant à ouvrir et fermer des pinces à linge, à balayer, à boutonner et déboutonner un vêtement, etc. La difficulté des activités pratiques listées ci-dessus n’est plus assez challengeante pour la plupart des enfants âgés de plus de 5 ans. Ils risquent au final, par ennui, de détourner le matériel. Ainsi, pour des enfants plus âgés, il serait très intéressant de proposer d’autres activités, avec une difficulté plus intéressante comme tresser, tricoter, s’occuper d’un potager, construire des cabanes ou de petits meubles en bois, préparer un repas – une salade de fruits ou de légumes par exemple, ou encore confectionner de petits vêtements, etc. Néanmoins, si vous commencez votre année 0 ou 1 avec des enfants de 5 ans, si leurs compétences exécutives n’ont pas été suffisamment sollicitées auparavant, n’hésitez pas à leur présenter certaines de ces activités dont la difficulté pourra encore les challenger.

Dans quel ordre présenter ces activités ?

Voici un tableau qui vous donnera des repères pour démarrer. Vous pouvez télécharger cette progression ici. Les activités les plus simples sont situées à gauche. Le niveau de difficulté s’accroit en allant vers la droite.

Progression pratique cb0591ff7002e0899286e0025eebdf12f79dacedc3f5b0085b9fddaf1b62ecb4

Nous avons organisé les activités par « colonne ». Une même colonne d’activité représente un même niveau de difficulté. Vous pouvez ainsi commencer par présenter à un enfant de 2 ans 1/2 les activités de la première colonne, avant de passer à la colonne suivante. Bien évidemment, nous vous invitons vivement à vous adapter à chaque enfant : si un enfant en est capable, vous pouvez tout à fait lui présenter des activités de la colonne suivante même si vous ne lui avez pas présenté toutes les activités de la colonne précédente. En effet, il est important de toujours proposer à chaque enfant un niveau de difficulté qui challenge ses compétences exécutives pour qu’il puisse réellement les exercer. L’enfant vous aidera à apprécier si l’activité lui convient ou pas : si le niveau de l’activité est trop simple ou trop difficile, l’enfant détournera le matériel...

Soyons clairs, pour commencer, vous vous tromperez souvent dans vos jugements, c’est tout à fait normal et c’est très bien ainsi : plus vous ferez d’essais – et donc potentiellement d’erreurs – plus vous apprendrez à offrir la bonne présentation au bon moment. Vos tâtonnements vous permettront de développer votre expertise. Alors, regardez ce tableau pour vous rassurer, et oubliez-le. Sautez dans le bain, expérimentez, c’est la seule façon de comprendre l’ordre des présentations.

Gardez seulement deux choses à l’esprit.

Les activités complexes telles que laver une table, du linge, soigner une plante, nettoyer un miroir, verser avec une théière, etc., demandent la maîtrise de plusieurs gestes simples, comme verser, plier, ouvrir et fermer des pinces à linge, ouvrir et fermer des flacons ou des boites, découper, presser une éponge, etc. Par conséquent, avant de présenter aux enfants des activités complexes qui sollicitent en même temps plusieurs de ces gestes, il est important de proposer les activités qui isolent ces gestes simples, et permettent aux enfants de s’y exercer.

Par ailleurs, l’exercice de certains de ces gestes simples est parfois proposé sous forme de progression. Par exemple, pour le geste de « verser », trois plateaux sont proposés, avec du plus simple au plus difficile : verser avec des graines, verser avec du sable, verser avec de l’eau, et enfin verser avec une théière.

Bonne exploration !