Les différentes étapes de l’installation

Avant d’aborder les différentes étapes qui permettent d’installer un fonctionnement de classe basé sur l’autonomie des enfants, voici une terminologie qui nous permettra de mieux communiquer entre nous à ce sujet.

Transition

Nous appelons transition, un fonctionnement où vous conservez vos ateliers traditionnels en proposant en parallèle de plus en plus de temps d’autonomie. Nous entendons par ateliers traditionnels, les ateliers où les enfants sont regroupés à 6 ou 8 autour d'une même table pour effectuer une même tâche. La plupart du temps, ces ateliers sont au nombre de quatre : un atelier semi-dirigé pris en charge par l'assistant ; un atelier dirigé, animé par l'enseignant ; et enfin, deux ateliers dits “autonomes” où les enfants sont engagés dans une tâche qu'ils réalisent seuls. Ce fonctionnement traditionnel vous servira donc de support pour démarrer sereinement le libre choix d'activités. Nous développerons “comment” plus loin. Cette transition est donc une période de “cohabitation” qui vous permet de cheminer progressivement vers un fonctionnement totalement autonome des enfants. Cette transition dure le temps qu’il sera nécessaire à chacun d’entre vous : elle peut durer deux jours, quelques semaines, quelques mois, une ou deux années. Sentez-vous libres de respecter votre rythme personnel. Par ailleurs, les retours d’expériences indiquent que cette transition sera beaucoup plus facile avec au moins deux niveaux. Elle ne sera pas impossible avec un seul niveau, seulement plus difficile.

Année 0

Nous appelons année 0 l’étape suivante. En année 0, vous ne proposez plus plus d'ateliers collectifs traditionnels, votre classe fonctionne uniquement au libre choix d'activités : c’est à dire que les enfants choisissent eux-mêmes les activités qui leur ont été préalablement présentées. Lorsqu’ils ont terminé une activité, ils la rangent à leur place et peuvent en choisir une autre. La classe possède donc un fonctionnement totalement basé sur l'autonomie des enfants. À ce stade, la classe n’est pas forcément constituée de trois niveaux et les activités que vous avez sélectionnées ne sont pas encore toutes disponibles. Notons par ailleurs qu'il s'agit d'une année où l’on a besoin d’être tranquille - évitons les inspections cette année-là. Cette première année est une année où il s’agit de “former” les enfants porteurs de ce nouveau fonctionnement. En effet, ce sont eux qui permettront à la rentrée suivante, par leurs comportements ordonnés, une assimilation naturelle du fonctionnement de la classe pour les nouveaux arrivants.

Année 1

Nous appelons année 1 l’année suivante où vous intégrez un troisième niveau (ou plus d’ailleurs si vous en avez la possibilité). Grâce au groupe porteur de l’année 0, le fonctionnement de la classe se transmet naturellement aux nouveaux arrivants. Néanmoins, le fonctionnement en autonomie pour la classe entière n’est pas encore très solidement ancré : il s'agit donc d'une année qui vous permettra de “stabiliser” le fonctionnement que vous avez initié en année 0. Pour cette étape, tout - ou presque tout - le matériel que vous avez sélectionné est en place, et la classe est constituée pour la première fois d’au moins trois niveaux d’âges.

Une transition, à votre rythme.

“J’aimerais me lancer dans l’aventure mais j’ai le sentiment qu’il serait plus raisonnable de ne pas se précipiter. En effet, je n’ai aucun matériel, la lecture de vos articles est très enrichissante mais il me faut du temps pour acquérir des connaissances plus pointues (...) De plus, j’aimerais vraiment partager ce changement avec mes collègues de maternelle pour partir à l’aventure ensemble (les assistants seront des partenaires de qualité) et envisager des classes multi-âges, ce qui ne sera pas le cas à la rentrée (je vais avoir des GS).” Lydie.

Si, comme Lydie, vous ne disposez pas de suffisamment de matériel, que votre projet n’est pas tout à fait en place, que vous souhaitez prendre le temps d’en discuter avec votre assistant, la mairie, votre équipe pédagogique, et que vous avez besoin de prendre davantage de temps pour vous informer, pour préparer le matériel ; vous pouvez commencer l'année en fonctionnement traditionnel, tout en préparant votre classe en vue de la rendre plus esthétique, plus spacieuse, plus lumineuse, plus épurée. Vous pouvez y placer de jolies plantes vertes aux pots de couleurs vives, et ranger dans la réserve de l’école tout le matériel, jeux, chaises et autres, qui serait détérioré ou inutile. Nous vous invitons à ne garder que l’essentiel. Vous faites ainsi votre rentrée comme d'habitude, sans précipitation, et avec une classe encore plus agréable et esthétique.

Cela vous laisse du temps pour préparer votre matériel.

Cette période où vous poursuivez un fonctionnement traditionnel vous permet de sélectionner sereinement et sans précipitation des activités adaptées aux âges des enfants de votre classe. Nous vous invitons vivement à intégrer à votre sélection des activités que les enfants connaissent, telles que des jeux de société comme le jeu de l'oie ou des cartes, de la pâte à modeler, des coloriages, des jeux de loto, du poinçonnage, des perles, des puzzles, des Kaplas, etc., que les enfants pourront utiliser en autonomie, seuls ou à deux. Ces activités que les enfants connaissent leur permettront d'être plus rapidement autonomes : il ne sera pas nécessaire de leur faire une présentation pour les utiliser. Et pendant ce temps, vous serez libres de présenter à d’autres enfants du matériel didactique qu’ils ne connaissent pas.

Nous vous invitons vivement à veiller à ce que les activités que vous sélectionnez :

  • possèdent un objectif clair,
  • ne proposent pas de double-tâche,
  • invitent à une utilisation ordonnée,
  • offrent une possibilité d’auto-correction,
  • soient toujours propres, esthétiques, en bon état,
  • soient toujours rangées à la même place.
Vous avez le matériel, aménagez maintenant votre classe.

Vous pouvez profiter des vacances de la Toussaint ou de Noël pour installer quelques nouvelles activités que vous proposerez en libre choix aux enfants après les ateliers traditionnels. Vous pouvez également tout à fait attendre l'année suivante. Il s'agira d’aménager un peu votre classe pour laisser de l’espace pour ces nouvelles activités que vous disposerez sur des étagères basses ou des meubles bas, en prenant soin de les regrouper par thème pour faciliter l’orientation des enfants (activités pratiques, affinement des sens, mathématiques, langage, géographie, etc.). Nous vous invitons également à séparer une ou plusieurs tables collectives afin de les remplacer par des tables individuelles, doubles ou de quatre.

110 cc50d52596a9977037ea828f6e648d91ca75bcb102d2fe5c77626051cc08c246

Il s’agit d’une classe de 25 enfants, de petite et grande sections, en transition. L'enseignante offrait, après ou avant les ateliers collectifs traditionnels, des temps d'autonomie avec du matériel didactique et des activités ordonnées sur des plateaux individuels (perles, Kaplas, lotos, jeux de société, etc.).

Veillez à offrir un coin bibliothèque spacieux et lumineux, ainsi qu'une frise numérique allant de 1 à plus de 200 autour de la classe - que vous animerez également lors de vos regroupements. Vous pouvez d'ailleurs tout à fait conserver votre coin regroupement - comme sur la photo ci-dessus (nous apercevons un des bancs à droite) - mais nous vous invitons à matérialiser cet espace par une ellipse au sol autour de laquelle les enfants pourront s'asseoir. Cela vous fera gagner beaucoup de place, au sol notamment. C’est ce que nous avions fait à Gennevilliers. Grâce à l'espace ainsi obtenu, vous pourrez mettre à disposition des enfants un bac avec des tapis pour qu’ils puissent travailler au sol lors des temps d’activités autonomes. Nous vous invitons également à installer les trois postes d’activités plastiques - dessin, peinture, arts plastiques - que vous présenterez de façon individuelle lors des temps d'autonomie. Et lorsque tout cela sera en place, vous pouvez démarrer une transition - même en cours d’année. 

Faites ensuite cohabiter les deux fonctionnements.

Si vous pensez que votre assistant peut prendre en charge l'accueil du matin à la porte de la classe (c'est à dire l'appel et les repas de cantine) nous vous invitons vivement à démarrer la journée, dès l'arrivée des enfants, avec un temps d'activités autonomes que vous accompagnez, organisez, cadrez. Pour cela, vous devez être dans la classe, totalement disponible et concentré sur l'accueil et l'orientation individuels des enfants. Dès leur entrée dans la classe, vous les invitez à choisir une activité, ou, s'ils ne savent pas se décider, vous les orientez vers une activité judicieusement choisie. Dès qu'ils passent la porte, ils vous trouvent totalement disponible pour eux, ils entrent dans une atmosphère calme, sereine où ils sont accueillis avec bienveillance, ordre et intelligence. Il s'agit d'un temps pédagogique fondamental, qui pose un cadre de fonctionnement que les enfants reprendront naturellement après les ateliers.

Nous vous invitons à expliquer aux parents lors de la réunion de rentrée, que ce temps d’accueil est déjà un temps de travail avec leurs enfants. Qu'il s'agit d'un temps d'accueil pédagogique totalement individualisé. Par conséquent, invitez-les à parler bas avec leurs enfants en s’approchant de la classe, et à vous transmettre les messages importants via votre assistant. Vous vous rendrez en revanche disponible pour les parents à la fin de la journée, au moment de la sortie des classes.

8h20 - Accueil des enfants. Vous confiez donc l’accueil du matin à votre assistant pour vous rendre totalement disponible pour les enfants. Il ou elle se place à l’entrée de la classe, s’occupe de faire l’appel, de noter le nombre de repas pour la cantine, de prendre les messages importants des parents, etc. Vous accueillez les enfants en parlant bas, en vous mettant à leur hauteur, et vous les invitez à choisir une activité. Les premières fois, vous leur expliquez qu’ils peuvent utiliser les activités qu'ils connaissent déjà (perles, Kaplas, etc.) tout en leur précisant bien qu’ils doivent ensuite les ranger bien à leur place. Vous leur expliquez en revanche qu’ils pourront utiliser le matériel qu’ils ne connaissent pas lorsque vous leur aurez présenté. Dès les premiers jours, vous pourrez également quelques gestes importants tels que “dérouler et rouler un tapis” (pour qu'ils puissent faire des puzzles sur les tapis par exemple), “s’asseoir”, “se moucher”, etc. Voir la manière dont nous présentions ces gestes aux enfants ici. Les jours suivants, vous pourrez commencer à présenter des activités que les enfants ne connaissent pas encore. Pour les plus grands, vous pouvez également présenter le chevalet de peinture individuel ou la table d’arts plastiques individuelle. N’hésitez pas à patienter un peu pour présenter des activités de langage et de mathématiques aux enfants. S’ils n’ont pas développé de bonnes compétences exécutives, ils ne retiendront pas “leurs enseignements”. Nous vous invitons à proposer à ces enfants-là des activités plus pratiques, plus physiques, plus précises, engageant pleinement leur attention.

Lorsque tous les enfants sont arrivés, votre assistant vous rejoint et vous aide : pendant que vous poursuivez vos présentations, il ou elle veille à ce que les enfants restent calmes et ordonnés ; il ou elle résout les difficultés de l’un, apporte une aide utile à l’autre. Nous attirons à nouveau votre attention sur le fait que ce mode d'accueil du matin est primordial : il permet d'instaurer immédiatement une atmosphère de calme et de travail que les enfants retrouveront naturellement lors des temps d'autonomie après les ateliers traditionnels.

9h15 - Regroupement du matin. Ce regroupement peut avoir lieu un peu plus tard ou un peu plus tôt - à vous de voir. Vous pouvez le maintenir avec tous vos rituels habituels, en ajoutant pourquoi pas, celui de la frise numérique avec déplacement de la photo d’un ou plusieurs enfants en fonction de leur connaissance de la comptine numérique. Vous pouvez également utiliser ce temps pour revenir sur le fonctionnement du temps autonome - quelles activités peuvent être prises, quelles activités doivent attendre d’avoir été présentées, ainsi que les règles de rangement. Vous présentez ensuite vos ateliers collectifs traditionnels comme d’habitude.

9h30 - 10h10 Ateliers collectifs traditionnels. Lorsque les enfants ont terminé leur atelier, ils peuvent prendre des activités autonomes : dérouler un tapis et y faire un puzzle, prendre soin d’une plante, s’asseoir à une table à tracer les lettres rugueuses avec un camarade, utiliser les Kaplas, etc.

10h15 - 45 Récréation.

10h45 - Regroupement traditionnel, ou ateliers traditionnels ou temps d’autonomie - à vous de voir.

11h30 - Cantine.

L’après-midi, vous pouvez au choix : reprendre ce fonctionnement en alternance entre ateliers collectifs traditionnels et libre choix d'activités, ou ne proposer que le libre choix d'activités. Vous pourrez même les mois passant, ne plus aller en récréation l’après-midi si votre atmosphère de classe est studieuse. Tout est possible. Il vous appartient de choisir le rythme et l’emploi du temps avec lesquels vous vous sentez le plus à l’aise. Nous ne vous donnons que des balises temporelles qu’il vous appartient d’adapter à vos contraintes et à votre confort : plus vous serez à l’aise avec votre fonctionnement, plus il sera harmonieux, et vous, détendu. Notez néanmoins que la plage de travail autonome doit être suffisamment longue pour permettre l’émergence d’une concentration profonde et de l’apprentissage du libre choix : les enfants vont avoir besoin de temps pour observer, pour ne “rien faire” et ensuite trouver les activités qui les intéresse réellement. Pour les enfants qui ne sont pas habitués à ce fonctionnement, cela peut prendre quelques mois. Et, lorsqu’ils sont enfin capables de choisir eux-mêmes une activité ordonnée et constructrice, alors leur comportement change - aussi bien à la maison, qu’à l’école. Il est fort probable que le libre choix d'activités fonctionne très bien, avant et après vos ateliers collectifs traditionnels, dès la Toussaint.

Ce qui nous semble très intéressant avec ce fonctionnement, c’est que, vous gardez vos repères habituels mais progressivement, à votre rythme, vous pouvez augmenter les temps d’autonomie et diminuer les temps d’ateliers traditionnels. Puis, lorsque vous sentez que vous et votre groupe-classe êtes prêts, vous pouvez “lancer” un fonctionnement de classe entièrement basé sur le libre choix d'activités. Vous serez, dès lors, en année 0 : c’est à dire que vous n’aurez pas forcément tout le matériel que vous avez sélectionné, pas forcément les trois niveaux d’âges mais vous aurez un fonctionnement de classe totalement autonome. Certains d’entre vous choisiront de passer en autonomie complète en cours d’année, d’autres attendront la rentrée prochaine, et pour certains il faudra deux années de transition : encore une fois, tout est possible. L’important est de choisir la solution qui vous semble la plus adaptée pour vous, pour les enfants, et pour vos collègues.

Année 0

Ce que nous appelons année 0 est l'étape qui suit la période de cohabitation de deux fonctionnements, mais il peut également s’agir d'un point de départ pour ceux d’entre vous qui souhaitent commencer immédiatement par un fonctionnement totalement basé sur l'autonomie et le libre choix d'activités - et donc sans ateliers collectifs traditionnels. En année 0, vous fonctionnez entièrement en libre choix d'activités, mais vous n'avez pas encore forcément tout le matériel ni les trois niveaux d'âges. Par conséquent, l'année 0 peut démarrer de deux manières : avec ateliers collectifs traditionnels (qui laissent progressivement la place au libre choix d'activités), mais elle peut également démarrer immédiatement sans ateliers collectifs traditionnels.

Avec ateliers collectifs traditionnels. Vous démarrez votre année comme nous l’avons précédemment évoqué : c’est à dire que vous faites cohabiter deux fonctionnements pendant quelques temps pour progressivement faire place à un fonctionnement entièrement autonome. En année 0, cette transition peut durer quelques semaines ou quelques mois, selon votre propre rythme. Ce démarrage nous semble très intéressant, car progressif et doux, à la fois pour les enfants, pour vos collègues, et pour vous.

Autonomie & libre choix d'activités toute la journée. Si en début d'année vous disposez de suffisamment de matériel didactique et d'activités complémentaires, que vous avez le soutien de votre assistant et de votre équipe, qu’il s’agit d’un projet que vous mûrissez depuis quelques temps, que vous avez une idée de la façon dont les premières activités se présentent, et que vous vous sentez prêts, vous pouvez en effet tout à fait démarrer votre année 0 dès le début d‘année. C’est la manière dont nous avons commencé à Gennevilliers. Néanmoins, si vous n'avez pas préparé les enfants à ce fonctionnement en passant par la transition que nous venons de décrire, il vous faudra retrousser vos manches, vous armer de patience et de bienveillance. A Gennevilliers, nous avons traversé des moments aussi douloureux qu’épiques ! Pour ce grand saut dans le vide, nous vous conseillons tout de même de prendre un parachute : pensez à offrir aux enfants la possibilité d’utiliser des activités qu’ils connaissent déjà et que vous n’aurez pas à leur présenter : puzzle, pâte à modeler, perles, jeux de société, Kaplas, etc. À Gennevilliers, nous avions disposé ces activités sous forme de plateaux individuels ou de boîtes à utiliser à deux ou trois, en libre choix et en autonomie, mais en les organisant de façon à ce qu’elles :

  • possèdent un objectif clair,
  • invitent à une utilisation ordonnée,
  • offrent une possibilité d’auto-correction,
  • soient toujours propres, esthétiques, en bon état,
  • soient toujours rangées à la même place.

Nous évitions de conserver les activités qui invitaient au désordre et à une activité bruyante : ne disposant que d’un même espace de travail (la classe), il s’agissait de protéger l’activité concentrée et calme des autres enfants.

Que vous démarriez votre année 0 avec ou sans transition, nous vous conseillons d'organiser une rentrée échelonnée : vous êtes ainsi davantage disponible pour présenter aux enfants le fonctionnement de la classe - le rangement du matériel, les premiers gestes de l’autonomie (dérouler un tapis et le ranger, marcher en évitant les tapis, etc.), les premières activités pratiques, etc.

Année 1

Nous appelons année 1 l’étape suivante : le fonctionnement du libre choix d'activité a été installé l’année précédente, vous avez accueilli un troisième niveaux d'âge, et la totalité - ou presque - du matériel que vous avez choisi est disponible pour les enfants. Comme nous l’avons mentionné, il s'agit d'une année où vous stabilisez votre fonctionnement de classe. Par conséquent, cette étape est encore une année “fragile”, les enfants - et pas uniquement les nouveaux arrivants - auront encore besoin d'être accompagnés pour être totalement autonomes. En année 1, il vous faut donc bien continuer à “tenir le cadre”. Mais tenez bon, la suite de l'histoire est merveilleuse.

En début d'année, nous vous conseillons d'organiser une rentrée échelonnée : vous êtes ainsi davantage disponible pour présenter aux nouveaux arrivants le fonctionnement de la classe. Vous pouvez au contraire choisir d'accueillir les grands en premier - quelques heures, ou une journée - afin qu'ils retrouvent leurs repères et soient en mesure de vous aider à accueillir les plus petits.