Progression des activités d’affinement sensoriel

Les activités d’affinement sensoriel que nous avons proposées dans la classe de Gennevilliers peuvent être présentées à des enfants âgés de 2 ans 1/2 à 4 ans.

En effet, l’expérience montre que, après l’âge de 4 ans, l’intérêt pour les activités sensorielles diminue fortement. Cela semble tout à fait logique puisque la période sensible de développement sensoriel a lieu principalement lors de la première année de vie : de la naissance à un an, les circuits neuronaux associés aux capacités sensorielles foisonnent de connexions et mûrissent à grande vitesse. Lors de cette période, le bébé explore avidement et avec une concentration singulière le monde qui l'entoure. Il observe, touche, goûte, écoute... et nous avons beaucoup de difficultés à l'empêcher de toucher à tout, et de tout mettre à la bouche : et cela est tout à fait normal, il travaille à construire les fondations de son intelligence. Cette période sensible est fulgurante : dès dix mois, le nombre de connexions diminue fortement pour atteindre progressivement, à trois ans, un niveau quasiment équivalent à celui de l'adulte ! 1

03 702eeb05069a240fabc2dcbdafca917dde93bc21b295a341db4f5cfa9de98e52

À trois ans donc, lorsque l'enfant entre à l'école maternelle, il a déjà posé les fondations de ses capacités sensorielles : il n'est plus dans une phase de création de ces compétences, il entre dans une phase de raffinement de ce qui a été préalablement construit. Et, à 4 ans, après une année d’affinement sensoriel, l’enfant se désintéresse généralement de ces activités.

Dans quel ordre présenter ces activités ?

Voici un tableau qui vous donnera des repères pour démarrer. Les activités les plus simples sont situées à gauche. Le niveau de difficulté s'accroît en allant vers la droite.

04 62a51c468e281df529125b2fa9ff2df6dd9f65e0deedb6d36315dbd793f64f94

Nous avons organisé les activités par « colonne ». Une même colonne d’activité représente un même niveau de difficulté. Vous pouvez ainsi commencer par présenter à un enfant de 2 ans 1/2 les activités de la première colonne, avant de passer à la colonne suivante. Bien évidemment, nous vous invitons vivement à vous adapter à chaque enfant : si un enfant en est capable, vous pouvez tout à fait lui présenter des activités de la colonne suivante même si vous ne lui avez pas présenté toutes les activités de la colonne précédente. En effet, il est important de toujours proposer à chaque enfant un niveau de difficulté qui challenge ses capacités sensorielles pour qu’il puisse réellement les exercer. L’enfant vous aidera à apprécier si l’activité lui convient ou pas : si le niveau de l’activité est trop simple ou trop difficile, l’enfant détournera le matériel...

Soyons clairs, pour commencer, vous vous tromperez souvent dans vos jugements, c’est tout à fait normal et c’est très bien ainsi : plus vous ferez d’essais – et donc potentiellement d’erreurs – plus vous apprendrez à offrir la bonne présentation au bon moment. Vos tâtonnements vous permettront de développer votre expertise. Alors, regardez ce tableau pour vous rassurer, et oubliez-le. Sautez dans le bain, expérimentez, c’est la seule façon de comprendre l’ordre des présentations.

Bonne exploration !

1 Graphique réalisé par Stephen Cafiero et inspiré du graphique scientifique de Lawson Parker intitulé “Neural Network”, in “The First Year” (janvier 2015), National Geographic. Sources : Charles Nelson, Harvard Medical School ; Pat Levitt, Children’s Hospital, Los Angeles.